Accueil Non classé Le bon comportement face à l’échec

Le bon comportement face à l’échec

0
0
55
b44894b9-ae33-429c-8aa1-7951129618f9-original

Il y a deux types de comportements :

- Le comportement en état d’esprit  fixe

- Le comportement en état d’esprit de développement 

Ce second est celui qu’il faut adopter au quotidien pour avoir la bonne réaction face à l’échec…  Ce comportement découle des 4 questions fondamentales qu’il faut se poser au quotidien :

Qu’avez-vous appris de votre performance d’aujourd’hui ?

•Quelles mesures avez-vous prises pour réussir aujourd’hui ?

•Quelles sont les stratégies différentes que vous pourriez avoir utilisé ?

•Comment avez-vous persévéré lorsque les choses se sont révélées difficiles ?
Ainsi, ce questionnement quotidiens doit ce traduire par ce type de réactions face à l’échec :
Je ne suis pas bon à cela. ≠ Qu’est-ce que je ne comprends pas ?
J’abandonne. ≠ J’utiliserai une stratégie différente.
C’est assez bon. ≠ Est-ce vraiment tout ce dont je suis capable de faire ?
Je ne peux pas faire plus. ≠ Je peux toujours m’améliorer.
C’est trop dur ! ≠ Ça va prendre un peu de temps. 
J’ai fait une erreur. ≠ Les erreurs m’aident à apprendre et progresser.
Je ne peux pas le faire. ≠ Je vais m’entraîner pour ça.
Je ne serais jamais aussi intelligent ! ≠ J’apprendrai comment faire ça.
Le plan A n’a pas marché… ≠ Il y a toujours un plan B.
Mon ami peut le faire ≠ J’apprendrai d’eux.
Les secondes réponse proposées pour répondre au problème caractérisent un comportement en état d’esprit de développement, ainsi, il est plus aisé d’accepter l’échec et de s’en servir comme tremplin pour le future et non plus comme un obstacle
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Alexis Noblet
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

L’analyse précise de chaque action donne de la confiance

Michel Crozier, sociologue Français du 20ème siècle nous apporte une analyse particulière …